Modèle de déclaration de créance en belgique

L`économie belge est variée et ne peut être comprise sans tenir compte des différences régionales. En effet, les économies flamande et wallonne diffèrent à bien des égards (considérons par exemple les statistiques Eurostats et OCDE), et des villes comme Bruxelles, Anvers, Liège, Bruges, Charleroi ou Gand présentent également des différences significatives. En général, la productivité en Flandre est environ 20% plus élevée (par habitant) qu`en Wallonie. Le PIB par habitant de Bruxelles est beaucoup plus élevé que l`une ou l`autre région, bien que ce soit à bien des égards artificiel, comme beaucoup de ceux qui travaillent dans la région de Bruxelles-capitale vivent en Flandre ou en Wallonie. Leur production est comptabilisée à Bruxelles et non pas là où elles vivent, augmentant artificiellement le PIB par habitant de Bruxelles et diminuant légèrement celle de la Flandre et de la Wallonie. Le gouvernement fédéral a exécuté un déficit budgétaire de 7,1% en 1992 à l`époque du traité de Maastricht de l`UE, qui établissait les conditions de l`Union économique et monétaire (UEM) qui a conduit à l`adoption de la monnaie commune en euros le 1er janvier 2002. Parmi les autres critères énoncés dans le traité de Maastricht, le gouvernement belge a dû atteindre un déficit budgétaire n`excédant pas 3% du PIB d`ici la fin de 1997; La Belgique a atteint ce chiffre, avec un déficit budgétaire total en 2001 (juste avant la mise en œuvre de l`euro) qui s`élevait à 0,2% du PIB. Le gouvernement a équilibré le budget chaque année depuis, jusqu`à 2009, où il a couru un déficit d`environ $25 milliards. La dette publique accumulée par la Belgique reste élevée à 99% du PIB 2009. [12] Toutefois, une légère diminution de la dette publique accumulée par rapport au PIB a été observée grâce à un taux de croissance économique plus élevé par rapport au taux de croissance budgétaire, qui a poussé le pourcentage de 99% du PIB en 2009 à 95% du PIB en 2011, une diminution de quatre points en deux y oreilles, un exploit assez rare à mentionner dans le monde occidental. Le Tribunal ayant compétence matérielle est le Tribunal de commerce. La juridiction territoriale est la juridiction du district judiciaire où le débiteur a son établissement principal ou, dans le cas d`une personne morale, son siège social, le jour où la procédure de faillite a été engagée (article 115 du Loi sur la faillite). Dans son jugement déclarant la personne en faillite, le tribunal désigne un ou plusieurs liquidateurs de faillite (article 11 (1) de la Loi sur la faillite).

En septembre 1996, cette situation a abouti à l`initiative des pays pauvres très endettés (PPTE) lancée par la Banque mondiale et le FMI [Hyperlien3]. Il s`agit d`une initiative concertée impliquant toutes les catégories de créanciers, y compris les institutions multilatérales. Le but? Permettre aux pays pauvres lourdement endettés d`obtenir un allégement de la dette de leurs créanciers jusqu`à ce que la dette revienne à un niveau durable. En contrepartie, les pays doivent mettre en œuvre un certain nombre de réformes pour améliorer la gestion gouvernementale. L`allégement de la dette offre aux pays bénéficiaires un certain espace de respiration lors de la rédaction de leurs budgets. Il leur permet ainsi d`allouer plus d`argent à la lutte contre la pauvreté. En vertu de l`article 21 du règlement sur l`insolvabilité, chaque fois qu`une procédure d`insolvabilité est engagée à l`étranger et que le débiteur dispose d`un établissement en Belgique, les principaux points de l`ordonnance ouvrant la procédure d`insolvabilité et l`identité du liquidateur sont annoncés dans le Journal officiel belge (article 3 (2) de la Loi sur la faillite). Si le Tribunal de commerce approuve la suspension définitive des paiements, le débiteur est définitivement libéré de toutes les réclamations inscrites dans le plan de recouvrement et de paiement une fois qu`il est intégralement mis en œuvre (article 35 (3) JAA). Le débiteur peut ainsi se fixer avec une ardoise propre et, si le débiteur est une société ou une entreprise, il peut continuer à opérer.

Dans ce contexte sinistre, en 1982, le gouvernement de la coalition du premier ministre Martens a formulé un programme de relance économique pour promouvoir la croissance dirigée par les exportations en renforçant la compétitivité des industries d`exportation belges grâce à une dévaluation de 8,5%.

Uncategorized